l’Édito du Président

Erwann Dupont, président de la CMCAS Loire-Atlantique Vendée

Édito du Trait d’Union n°43 – avril 2019

Persistance du gouvernement à morceler le secteur de l’énergie, à fermer des centrales à charbon même lorsque celles-ci démontrent qu’un autre modèle économique ou environnemental est possible ou encore volonté de scinder EDF pour ne conserver que le nucléaire dans le giron de l’état, l’année 2019 commence sur les chapeaux de roue ! Vous avez pu le constater, la grogne s’amplifie parmi les salariés des Industries électriques et gazières et les mouvements se multiplient ! Les agents dénoncent le démantèlement du service public de l’énergie, la disparition de leurs missions d’intérêt général au profit d’intérêts économiques. Ils craignent la menace d’un avenir incertain pour leurs entreprises et leurs emplois. Dans ce contexte, notre rôle auprès des électriciens et gaziers, tout comme celui de leurs organisations syndicales, est essentiel. Les Activités Sociales sont aujourd’hui le dernier lien qui unit les salariés de la Branche. Quand les ambitions du gouvernement et des employeurs favorisent la concurrence entre électriciens et gaziers, les Activités Sociales proposent et continueront de proposer un autre modèle !

En 2018, une négociation importante a eu lieu au sujet des Droits Familiaux et a fini par aboutir à un accord de Branche. Cet accord prévoit, entre autres, la mise en place d’un nouveau CESU, différent du CESU Petite Enfance qui existait jusqu’alors. Mais les employeurs n’ont pas attendu la mise en œuvre de cet accord pour annoncer, unilatéralement, la non-reconduction du dispositif du CESU Petite Enfance avec le Comité de Coordination, prétextant un dispositif doublon. Un oubli majeur dans cette annonce, c’est qu’ils n’ont pas prévenu les salariés ! Le Comité de Coordination, réuni le 15 novembre dernier, a voté à l’unanimité une motion demandant aux entreprises la reconduction du dispositif précédent. Mais, pas de son, pas d’image. Malgré les contraintes budgétaires imposées aux Activités Sociales, il était essentiel de proposer une solution complémentaire aux familles qui sont victimes de la décision unilatérale de mettre fin aux conventions. La Session du Comité de coordination a donc proposé la création d’une nouvelle prestation « Aide familiale à la petite enfance » à compter du 1er janvier 2019, pour les parents IEG d’enfant(s) jusqu’à l’entrée à l’école dans l’année des 3 ans, en maintenant une enveloppe budgétaire égale au budget CESU petite enfance sur les années précédentes. Cette aide est dégressive, allant de 400 € à 150 €, en fonction des seuils de coefficients sociaux. Tous les ouvrants droit (ayant un enfant de moins de 3 ans), peuvent prétendre à l’Aide, il n’y a pas de plafond de revenus.

Toujours concernant les accords de Branches, 2018 a vu aussi la signature par des fédérations syndicales représentatives de l’accord dit « moyens bénévoles ». Cet accord n’est pas à la hauteur des besoins pour les Activités Sociales et met en danger le socle de notre organisme, le PAR et le POUR. Les moyens bénévoles ce sont les convoyages de vos enfants, l’encadrement des centres de vacances, l’organisation des activités de proximité, les arbres de Noël, mais aussi les détachements des élus des organismes, l’organisation de Festivals tel Soulac… sans parler des moyens immobiliers qui concernent de nombreuses CMCAS & SLVies… Aujourd’hui, cet accord est là et sans abandonner la perspective de reconquête, nous devons réussir à travailler dans ce cadre contraint.

Nous devons poursuivre la transformation de notre modèle, réinventer le PAR et le POUR, innover et continuer à mener des actions qui contribuent, chaque jour, à faire vivre nos valeurs !

Télécharger le Trait d’Union ci-dessous

 Suivez-nous sur Facebook    I    Conditions Générales d'Utilisation    I    ©2019 CMCAS Loire-Atlantique Vendée

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?